menu

mlav.land | à propos

corps automatisé

Les lieux de productions de biens matériels constituent un premier territoire d’exploration et de spéculation. Ces espaces automatisés, principalement conçus pour la machine productiviste, composent un ensemble de boîtes noires où l’espèce humaine n’a plus qu’un rôle de maintenance.

Le processus de production suit une logique de progrès constant vers l’optimisation et l’innovation. Les étapes de fabrication sont fragmentées en suivant ce perfectionnement constant. Il implique une spécialisation des corps et des techniques, dans un processus de spatialisation granulaire. Ces infrastructures de production génèrent le territoire.

Le système capitaliste, fondé sur la production et l’accumulation de biens matériels, dépend de ces lieux. Ils sont incidemment à la base du système géopolitique.

En parallèle de cette multiplicité de lieux de productions, les lieux de consommation s’inscrivent dans un processus d’homogénéisation.

Les espaces de notre quotidien subissent une dissolution en étant rassemblés. La mémoire corporelle reçoit la même information, qu’elle se procure un morceau de viande ou un pain au lait au supermarché. Ces spatialités génériques sont softened (adoucies, lissées, contrôlées), si elles ne sont pas complètement supprimées (livraison à domicile).

L’automatisation implique la disparition progressive du labeur et l’évolution de la notion de travail qui se diffuse dans l’espace-temps (de manière quotidienne et tout au long de la vie).










MLAV DIAGRAMME ARBORESCENCE



MLAV PLAN MINOTERIE



MLAV PLAN POULAILLER



MLAV PLAN FERME VACHE A LAIT



MLAV PLAN RAFFINERIE DE COLZA



MLAV PLAN USINE PASQUIER



MLAV PLAN SUPERMARCHE